Paramètres avancés Enrouler ▲

Quant au Manifeste accélérationniste de Srnicek et Williams, il a bénéficié d'un engouement bien excessif, si l'on remarque qu'il ne fait que remettre au goût du jour les schémas les plus éculés d'un marxisme-léninisme très conventionnel : nécessité d'un développement maximal des forces productives, utilisation des méthodes de production et de gestion capitalistes les plus avancées pour construire le « socialisme », rapport prométhéen à la Nature, confiance dans l'avancée triomphale de l'Histoire, etc.

« Nous sommes malades de notre rapport au temps », sur usbeketrica.com le 22 avril 2018.

Manifeste pour une politique accélérationniste (Adespote, 2017).

Nick Srnicek : « Le post-travail nous libèrera des contraintes du salariat », sur lemonde.fr le 18 février 2018.

En 2013, pourtant, la publication d’un manifeste accélérationniste par deux universitaires britanniques (traduit depuis en français et co-édité par la Cité du Design et les éditions it: à l'occasion de la Biennale internationale design de Saint-Etienne 2017) a jeté un gros pavé dans le monde des idées.

Accélérationnisme : à vos Marx, prêts, foncez !, sur usbeketrica.com le 17 décembre 2017.

L’une des voies envisageables, défendue par les auteurs du Manifeste accélérationniste[5], Nick Strinek et Alex Williams, tient en deux mouvements intenses et apparemment contradictoires : d’une part accélérer le remplacement de l’humain par les machines, afin d’éliminer au plus vite les tâches nous transformant nous-mêmes en femmes et hommes machines ; d’autre part baisser au plus vite le temps de travail et instaurer un revenu universel suffisant, supérieur au SMIC, donc à terme de 1 100 à 1 500 euros par mois.

Travail : 4 propositions pour éviter la précarisation généralisée, sur usbeketrica.com le 15 avril 2017.

L’Europe de la deuxième moitié du XXIe siècle, telle que l’imagine l’écrivain de science-fiction Philippe Curval dans Lothar Blues tire d’ailleurs en ce sens accélérationniste : une société où les humains travaillent à peine quelques heures par semaine, avec le soutien de robots dont la production et l’expansion au cœur de nos vies auraient résolu en théorie pas mal de nos problèmes sociaux.

Travail : 4 propositions pour éviter la précarisation généralisée, sur usbeketrica.com le 15 avril 2017.

[5] Manifeste accélérationniste, traduit par Yves Citton pour la revue Multitudes, 2015.

Travail : 4 propositions pour éviter la précarisation généralisée, sur usbeketrica.com le 15 avril 2017.

6 exemples