Paramètres avancés Enrouler ▲

L'étude distingue plusieurs profils de salariés: les «passifs» (48%) et les «réfractaires» (29%), les «adopteurs» (17%), qui ne craignent pas de s'exposer, et les «tactiques» (6%), utilisant la «mode» du réseau social «pour être bien vu».

Les salariés n'utilisent pas (ou peu) les réseaux sociaux d'entreprise, sur lefigaro.fr le 27 novembre 2017.

L'étude distingue plusieurs profils de salariés: les "passifs" (48%) et les "réfractaires" (29%), les "adopteurs" (17%), qui ne craignent pas de s'exposer, et les "tactiques" (6%), utilisant la "mode" du réseau social "pour être bien vu".

Échec des réseaux sociaux en entreprise, sur lefigaro.fr le 27 novembre 2017.

De tels écarts permettent de comprendre pourquoi l’organisation craint de voir ce « gouffre » se creuser et accroître les disparités entre nations, en raison de « l’aggravation des inégalités mondiales en matière de connectivité entre les pays débutants, les adopteurs et les pionniers.

Fracture numérique : l'ONU s'inquiète des disparités entre les pays équipés et ceux en développement - Tech - Numerama, sur numerama.com le 15 septembre 2017.

3 exemples