Paramètres avancés Enrouler ▲

Ce monde-africain-qui-vient, dont la trame, complexe et mobile, sans cesse glisse d'une forme à l'autre et détourne toutes les langues et les sonorités puisque ne s'attachant plus guère à aucune langue ni son purs, ce corps en mouvement, jamais à sa place, dont le centre se déplace partout, ce corps se mouvant dans l'énorme machine du monde, on lui a trouvé un nom – afropolitanisme » (13-14).

« Black Panther » : une « nation nègre » debout, sur lepoint.fr le 27 février 2018.

Il arrive aussi que l’intellectuel lui-même soit coupable de fausser quelque peu la vision que l’on se fait de son pays, lorsqu’il promeut une image idéalisée, neutralisée qui tient plus nettement dans «l’afropolitanisme» en vigueur.

L'Afrique, dans le même état que ses librairies ?, sur liberation.fr le 01 février 2018.

L’afropolitanisme contemporain, la très médiatique version du cosmopolitisme Africain à l’ère de la mondialisation, passe par la suppression de réalités un peu plus difficiles à digérer.

L'Afrique, dans le même état que ses librairies ?, sur liberation.fr le 01 février 2018.

Selon lui, l’afropolitanisme est la construction d’une Afrique urbaine qui se constitue comme une entité traversée par de nouvelles formes de connexions.

« Afropolitain », drôle de vocable ! , sur jeuneafrique.com le 01 février 2018.

4 exemples