Paramètres avancés Enrouler ▲

Au menu, la régulation biologique des « agroécosystèmes », ainsi que des sciences humaines et sociales « afin de prendre en compte l’acteur dans la production agricole ».

Ecoles d’ingénieurs : les cursus s’adaptent aux secteurs sous pression, sur lemonde.fr le 10 novembre 2017.

Maillon crucial des chaînes alimentaires, insectes et arthropodes sont des ingénieurs écologiques aux fonctions essentielles – comme la pollinisation et la fertilisation des sols –, des microéboueurs de déchets organiques de toute nature, des auxiliaires indispensables (mais quelquefois ignorés) de nos agroécosystèmes, des micro-experts sentinelles de nos écosystèmes et de vilaines affaires criminelles (sciences forensiques), les futurs modèles de nos solutions bioinspirées les plus innovantes, des modèles en biologie générale et comparée qui nous échappent encore, des acteurs de nos patrimoines culturels… et peut-être le futur de l’alimentation humaine !

Crise de la biodiversité : n’oublions pas les invertébrés !, sur theconversation.com le 23 octobre 2017.

2 exemples