Paramètres avancés Enrouler ▲

En effet, le minage de cryptomonnaies ou " cryptomining " est si lucratif que les créateurs et les distributeurs de malwares du monde entier l'ont adopté.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

Les serveurs, parce qu'ils offrent la plus grande puissance pour résoudre les opérations mathématiques requises par le cryptomining, constituent bien entendu les cibles favorites des cybercriminels.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

Les familles de malwares traditionnels comme Trickbot, distribuées via des pièces jointes malveillantes, ont ajouté temporairement un module de cryptomining.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

Enfin, les utilisateurs mobiles ne sont pas plus à l'abri du cryptomining, car les applications " trojanisées " associées à un programme de cryptomining sont légion, en particulier sur Android.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

Pas d'opt-in par défautEn l'espace de quelques semaines, l'API Coinhive, dépourvue de toute garantie, a permis le développement d'attaques de cryptomining drive-by.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

Une société appelée Texthelp dont l'un des plugins s'est trouvé compromis, conduisait des centaines de sites web gouvernementaux du Royaume-Uni à participer involontairement à des activités malveillantes de cryptomining.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

Il s'agissait de pousser les éditeurs de sites web à utiliser cette API plus " éthique " afin que leurs visiteurs puissent sciemment choisir d'entrer ou non avant de s'engager dans le cryptomining.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

Bien que le cryptomining malveillant semble être beaucoup moins dangereux pour l'utilisateur que les ransomwares, ses conséquences ne devraient pas être ignorées.

Cryptomining : nouvelle arme préférée des cybercriminels ?, sur generation-nt.com le 11 mars 2018.

8 exemples