Paramètres avancés Enrouler ▲

Cela paraît inutile de le dire, tellement c’est évident, tellement leurs défauts ressortent sous les flashes d’une presse pourtant à la botte – le delirium égotiste de Macron, la morgue raide de Philippe, l’hubris débordante et fétide de nos ministricules –, mais tant que ces gens-là ne feront pas 0% dans les sondages, tant qu’on ne leur aura pas demandé de partir et vite, ça signifiera que les Français – par désintérêt, par confusion, par idiotie ou même par entêtement ce qui est le pire – n’auront pas pris conscience du danger qu’il y a à laisser cette équipe de marionnettes de papier mâché de l’ENA continuer de diriger une nation qui mérite d’être prise en main par des esprits trempés et par des mains providentielles qui l’empêcheront de finir engloutie dans les marécages d’impuissance dans lesquels les instances financières internationales – et les intérêts personnels qu’elles dissimulent – ont poussé la Grèce et sa population.

« Le président élu Macron n’est pas l’ami de la nation », par Bruno Adrie, sur brunoadrie.wordpress.com le 08 mai 2018.

1 exemple

Flexion